Le gratin des cavaliers internationaux se donne rendez-vous à Chantilly

Le Jumping International de Chantilly, dernière étape française du Longines Global Champions Tour, est définitivement le rendez-vous à ne pas manquer, que ce soit pour les passionnés de sports équestres ou pour les cavaliers si l’on en croit le plateau attendu au cœur de l’hippodrome du 11 au 14 juillet. Dans la ville du cheval, ce sont dix-sept nations qui seront représentées. Un véritable petit Championnat d’Europe avant l’heure, à la vue des délégations envoyées par la plupart des grandes nations européennes de saut d’obstacles.

La France sera de la partie, bien entendu, avec une forte délégation : les quatre cavaliers en or olympiques de Rio, Roger-Yves Bost, Pénélope Leprévost, Philippe Rozier et Kevin Staut, ainsi que Simon Delestre, Julien Epaillard, Alexis Deroubaix, et Nicolas Delmotte. Chacun d’entre eux aura à cœur de briller sur la mythique arène Meautry de Chantilly, face aux Grandes Écuries, devant leur public. Mais si les Français viendront en force, ils ne sont pas les seuls ! Les cavaliers de la Mannschaft ne seront certainement pas venus pour faire de la figuration. Il est certain que l’on pourra compter sur Christian Ahlmann, Ludger Beerbaum, Marcus Ehning, Marco Kutcher ou encore Christian Kukuk : du très lourd ! Côté belge, même constat, avec une délégation composée de Pieter Devos, Jérôme Guery, Nicola Philippaerts (vainqueur de l’édition 2018 du Grand Prix LGCT de Chantilly), Gregory Whatelet, Wilm Vermeir et Christophe Vanderhasselt, la bataille sera rude avec ces cavaliers très en forme sur le circuit du Longines Global Champions Tour. Scott Brash, Ben Maher, Harry Charles et Emily Moffit représenteront le Royaume-Uni, tandis que chez leurs voisins irlandais, ce sont Michael Duffy, Michael G Duffy, Darragh Kenny, Marc Mcauley, Shane Sweetnam et Jenny Rankin qui feront le déplacement. Les Néerlandais, viendront un peu moins en force, mais avec de la qualité : Gerco Schröder et Leopold Van Asten, qui seront accompagnés de Kim Emmen. On pourra compter sur les Suisses Pius Schwizer et Jane Richard Philips, alors que Alberto Zorzi sera le seul représentant des couleurs italiennes, tout comme Eduardo Alvarez Aznar pour l’Espagne, Athina Onassis pour la Grèce, mais aussi Luis Sabino Gonçalves pour le Portugal.
Mais les Européens ne seront pas les seuls à envoyer leurs champions au Jumping International de Chantilly ! Les Etats-Unis, eux aussi, viendront en nombre avec la Championne olympique de 2008 et actuelle championne du monde par équipe Laura Kraut, l’ex numéro 1 mondial Kent Farrington, Georgina Bloomberg, Margie Goldstein-Engle, Lauren Hough et le jeune et très prometteur Spencer Smith. Mais l’Amérique ne se résume pas au nord de son continent, et les frères colombiens René et Carlos Lopez, ainsi que le Brésilien Yuri Mansur ne seront pas à négliger lors de ce week-end de compétition. L’amazone australienne Edwina Tops-Alexander sera, elle, la seule représentante du continent océanien.
Il ne fait aucun doute que, comme chaque année, du grand sport est à prévoir au Jumping International de Chantilly, qui fête son dixième anniversaire dans le circuit du Longines Global Champions Tour. Pendant quatre jours, tous ces cavaliers se livreront bataille sur l’arène Meautry, et l’on pourra retrouver certains d’entre eux dans le CSIYH (compétition réservée aux jeunes chevaux, toujours intéressante pour repérer les cracks de demain) qui aura lieu sur l’Amphithéâtre de verdure, face au Château de Chantilly. Les cavaliers des CSI1* et CSI2* s’affronteront également sur ces deux pistes du 11 au 14 juillet.
Au Jumping International de Chantilly, l’accès au site et aux tribunes sont gratuits, ce qui exceptionnel pour admirer autant de champions. Les spectateurs peuvent également profiter de l’immense village d’exposants.


Source:Equnews/communique de presse R&B Presse